ateliers de récits de vie

 

Ces ateliers sont le prolongement du spectacle Patua Nou.

 

 

Les participants à ces ateliers (répartis sur 2 ou 3 séances) après avoir vu Patua Nou, y seront amenés à fabriquer eux-mêmes des récits de vie chantés et dessinés. Le groupe peut être constitué d’animateurs ou de futurs animateurs qui suivent l’atelier pour se former eux-mêmes et acquérir des savoir-faire et des outils méthodologiques à transposer dans leur milieu de travail auprès de leurs bénéficiaires.


Les objectifs


La vision du spectacle comme la participation à l’atelier permet :

 

• de réfléchir à l’impact du réel catastrophiste et  la peur qu’il engendre avec pour conséquence, le repli sur soi, la haine de l’autre, le sentiment d’impuissance et la perte d’espoir.

 

• de se détacher du réel immédiat pour prendre distance, le recul nécessaire à la création

 

• de donner du sens à l’animation (sortir de la notion d’activité pour entrer dans la notion d’atelier). Les deux mots ont leur importance : le premier proche de l’occupationnel ; le second proche de la création, la construction de quelque chose.

 

• de valoriser l’art comme moteur de connaissance, de transformation et d’émancipation

 

• de se rapprocher de l’exilé étranger d'aujourd’hui en découvrant l’exil de nos proches hier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

haut de page